AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - fire meet gasoline (w/iggy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roman Odells

avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 26
AVATAR, © : Max Irons ~ ice and fire.
JOB, STUDDIES : owner of cork saloon.
LOVE STATUS : single as fuck.
BUCKET LIST : hanging out with the dogs ~ buy milk, the wall street journal and cigs ~ try to be happy.

MessageSujet: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mar 1 Sep - 21:39


✻✻✻
(©‎tumblr)

Le regard furtif, Roman indiquait aux livreurs la chambre-froide. Il était fatigué, n'ayant fait qu'un rapide passage chez lui. Durant la nuit qui avait précédé, une bagarre avait éclaté entre deux types trop alcoolisés, non sans dégâts. Si seuls quelques verres avaient été brisés, la salle s'en était retrouvée sans dessus-dessous. Le jeune homme avait passé une partie de la nuit à tout remettre en ordre le pub, le sentiment que cette journée se terminait de manière désastreuse. Un saut chez lui, pour dormir quelques heures, et il était de nouveau ici, au Cork Saloon. S'asseyant au bar, il attrapa son paquet de Marlboro. D'abord, fumer une cigarette. Puis, se refaire un café. Cela paraissait être un bon plan, pour ne pas s'endormir sur place avant l'arrivée des employés. Tirant sur sa cigarette, il se retourna à peine en entendant la porte claquer. « On est fermé pour le moment. » Pas de réponse, seulement un claquement de stilettos contre le plancher qu'il connaissait assez bien. Alors, Roman prêta davantage attention à cette présence. Il la reconnaissait entre mille : Iggy. Cigarette au coin de la lèvre, il se leva d'un bond, la vue de la jeune femme lui ayant comme redonné un coup de fouet. « Qu'est ce que je peux faire pour toi, Iggy jolie ? » demanda t-il, un sourire moqueur plaqué sur le visage. S'il n'était pas spécialement heureux de la voir, il était encore plus curieux de connaître la raison de sa visite.

_________________

{ LIKE A ROLLING STONE }
Flame you came from me. Fire meet gasoline. I'm burning alive, I can barely breathe when you're here loving me. I got all I need when you came after me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iggy Goldwyn
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 108
AVATAR, © : gemma arterton + timeless
JOB, STUDDIES : children's books illustrator - full time bitch.
LOVE STATUS : "take it from the girl you claimed to love, you're gonna get some bad karma."
BUCKET LIST : get some work done ○ go eat froyo with leo ○ get a haircut ○ burn roman's old sweater ○ buy shampoo, the new york times and ink ○ call mom

✰ where i belong.
RELATIONSHIPS:
AVAILABILITY: available (roman, leo)

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mar 1 Sep - 22:29

he's not a boy that you can tame, don't let it taunt you
don't even try to walk away

he wouldn't stop you


Quatre mois. Quatre mois qu'il avait disparu de la surface de la terre, ce con. Avant de revenir comme une fleur. Elle aurait préféré ne pas le savoir, et pourtant, ils avaient tous pris cet air contrit pour le lui annoncer, pensant être les premiers. "Roman est de retour. Comment tu le vis ?" Comment elle le vivait ? Quel culot, cette question. S'ils l'imaginaient brisée et incapable de lui faire face, il allait falloir qu'ils reconsidèrent. Elle était Iggy Goldwyn, bordel. Alors, un charmant vendredi matin, parfaitement consciente qu'il y serait – le fait qu'il passe la majorité de son temps dans son maudit pub avait été un sujet de discorde typique, dans une autre vie qu'ils avaient partagé – Iggy passa la porte du Cork Saloon, une boîte sous le bras. Au nom de l'opinion publique, au nom de sa dignité. Au nom d'un tantinet riquiqui rien du tout de curiosité. Accompagnée de son maquillage impeccable et des talons qui lui faisaient un fessier indécent. Juste histoire qu'il se souvienne de ce qu'il avait perdu. Elle se félicita de parvenir à ne laisser paraître aucune émotion lorsqu'il lui fit face, visage trop familier qui lui était devenu inconnu, et se dirigea droit vers lui. Arrivée à sa hauteur, elle lui ôta la cigarette des lèvres d'un geste souple, son poignet étant habitué à l'exercice. Iggy lança la boîte sur le comptoir, la faisant glisser vers lui. "Tiens," souffla-t-elle, portant le tabac fraîchement dérobé à ses lèvres. "Tes restes. T'attends pas à trouver ta montre là-dedans, je l'ai donnée au sans-domicile de Perry Road." Elle eut un bref sourire, fiché comme hypocrite à seize kilomètres à la ronde, et souffla la fumée sur sa droite. Alors, certes, ce n'était pas strictement exact. La montre de Roman se trouvait présentement dans le tiroir de salle de bain d'Iggy, entre ses lingettes démaquillantes et ses flacons de vernis à ongles – mais elle n'était pas certaine qu'il soit nécessaire qu'il le sache. Qui sait, il risquerait de se faire des idées.

_________________

i want to be good, i want to be cruel, i want to be the girl that you wanted in high school. i want to be the one, i want to be the one that makes you come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Odells

avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 26
AVATAR, © : Max Irons ~ ice and fire.
JOB, STUDDIES : owner of cork saloon.
LOVE STATUS : single as fuck.
BUCKET LIST : hanging out with the dogs ~ buy milk, the wall street journal and cigs ~ try to be happy.

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mer 2 Sep - 16:50

S'il y avait une chose indéniable chez Iggy, c'est d'imprégner chaque pas, chaque geste d'une classe qui lui était propre. Néanmoins, Roman ne tenait pas à le manifester. Il gardait la tête haute, y compris lorsqu'elle lui vola sa cigarette. « Tes restes. » Voyant le carton glisser jusqu'à lui, le jeune homme ne put s'empêcher de sourire. Il ne pensait pas les revoir. Il avait cru que la sauvageonne s'en était servi pour faire un feu de joie, ou avait simplement tout balancé par la fenêtre. D'une main experte, il commença à fouiller le contenu du carton. Chemises, magazines, livres, disques, brosse à dents. Tout ce qu'il avait pu laisser chez Iggy, durant leur brève relation. « Tes restes. T'attends pas à trouver ta montre là-dedans, je l'ai donnée au sans-domicile de Perry Road. » La garce. Roman l'aimait, cette montre. Une Tissot qu'il s'était offert alors qu'il réalisait ses premiers bénéfices. Mais, il était hors de question de lui montrer. « Tant mieux, je détestais cette montre. » Sourire hypocrite, de nouveau. Il replongea le regard dans le carton, en sortant une chemise plus que froissée : en boule. « T'aurais dû cracher dessus, tant que t'y étais. » Iggy aurait pu au moins faire l'effort de les ramener pliées. « Tu es venue pour rayer mon parquet avec tes escarpins, ou pour profiter de la vue ? » demanda t-il, ironique. Roman s'accouda au comptoir, toisant la jeune femme. Elle aurait pu envoyer ses affaires par la poste, ou tout simplement les jeter. Venait-elle pour constater qu'elle avait gagné, qu'il avait perdu plus qu'il ne le prétendait ? Ou parce qu'au fond d'elle, Iggy constatait que sa vie était vide, sans lui ? Oui, Roman aimait y croire.

_________________

{ LIKE A ROLLING STONE }
Flame you came from me. Fire meet gasoline. I'm burning alive, I can barely breathe when you're here loving me. I got all I need when you came after me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iggy Goldwyn
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 108
AVATAR, © : gemma arterton + timeless
JOB, STUDDIES : children's books illustrator - full time bitch.
LOVE STATUS : "take it from the girl you claimed to love, you're gonna get some bad karma."
BUCKET LIST : get some work done ○ go eat froyo with leo ○ get a haircut ○ burn roman's old sweater ○ buy shampoo, the new york times and ink ○ call mom

✰ where i belong.
RELATIONSHIPS:
AVAILABILITY: available (roman, leo)

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mer 2 Sep - 17:19

Les commissures des lèvres de Roman se soulevèrent en fourrageant dans la boîte – pas grand chose, au final; elle avait songé un moment à y ajouter les cadeaux qu'il lui avait fait, avant de se rendre compte qu'elle avait bien mérité une compensation en nature – tandis que celles d'Iggy profitèrent du fait de ne pas se savoir observées pour se plisser. Il n'avait pas le droit de sourire. Pas devant elle. On ne sourit pas devant la femme qu'on a brisée, c'était sûrement inscrit quelque part dans les codes pénaux qui jonchaient les étagères chez ses parents. "Tant mieux, je détestais cette montre." Tiens, tiens. Liar, liar. Elle haussa un sourcil parfaitement entretenu, mais ne dit rien. Il savait mentir, mais elle, elle savait. Point à la ligne. A vrai dire, elle n'aurait pas voulu la garder, cette foutue montre qui ne faisait que lui rappeler qu'il était en retard, attendu loin d'elle, constamment, si elle ne l'avait pas su très attaché au bout de métal. "T'aurais dû cracher dessus." Elle se retint de répondre un très détaché mais très infantile "Qui te dit que je ne l'ai pas fait ?" et écrasa la cigarette sur le bord chromé du comptoir. Là où ça ne laisserait pas de trace. Vraiment, elle se trouvait pleine de charmantes attentions, pour une femme bafouée. Quand il posa son arrogante question, elle contempla ostentatoirement sa paire de chaussures, comme pour dire qu'elle n'y avait pas pensé précédemment, mais qu'elle envisageait cette idée. Elle se félicita d'avoir choisi de porter du douze centimètres, vu la façon dont il aimait jouer de sa taille, observant les gens comme un lion joue avec une souris. Certes, leurs nez ne se faisaient toujours pas face mais, au moins, elle comblait quelque peu la distance. "Je croyais que ça te ferait plaisir." répliqua-t-elle d'un air faussement naïf, sourcils arqués et bouche entrouverte. "Puis, qu'est-ce que ça veut dire ça ? Je n'ai pas le droit de venir prendre de tes nouvelles après tout ce temps ? Je pensais qu'on était amis…" Elle fit courir ses doigts sur le comptoir, s'approchant de Roman en deux pas qu'elle fit claquer sur le plancher dans un écho hautement satisfaisant. "D'ailleurs, je remarque que tu ne m'as toujours pas remercié, ou proposé de café." Elle haussa les épaules, moue réprobatrice qu'elle le savait détester en place. Pour l'effet ajouté, elle poussa un soupir. "Et ce n'est vraiment pas très courtois de ta part."

_________________

i want to be good, i want to be cruel, i want to be the girl that you wanted in high school. i want to be the one, i want to be the one that makes you come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Odells

avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 26
AVATAR, © : Max Irons ~ ice and fire.
JOB, STUDDIES : owner of cork saloon.
LOVE STATUS : single as fuck.
BUCKET LIST : hanging out with the dogs ~ buy milk, the wall street journal and cigs ~ try to be happy.

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mer 2 Sep - 18:00

Il la détestait. Roman détestait sa manière de se pavaner dans son pub, comme si elle était la reine des lieux. Une vraie diva, dans ses mots, dans ses gestes. Comme pour lui rappeler ce qu'il avait perdu. Non, elle ne pouvait pas lui manquer. Iggy était une femme exécrable, qui s'était révélée être une peste dès que leur relation était devenue un peu trop sérieuse, un peu trop réelle. « Je croyais que ça te ferait plaisir. » Vraiment ? « Il ne me semble pas avoir prétendu le contraire. » Hypocrite. Et pourtant, il la dévorait des yeux. Roman guettait la moindre de ses réactions, le moindre signe qu'il pourrait tourner à son avantage. Mais, elle était rusée. Au moins autant que lui. « Puis, qu'est-ce que ça veut dire ça ? Je n'ai pas le droit de venir prendre de tes nouvelles après tout ce temps ? Je pensais qu'on était amis … » Sur ce, le jeune homme éclata de rire. D'un rire franc et moqueur. Complètement spontané, mais bienvenu sur le moment. « Mais Iggy, lorsque l'on vient voir un ami, on n'arrondit pas les hanches, juchée sur des talons aussi hauts que des échasses, dans une tentative de lui rappeler qu'il n'aura plus jamais accès à ce corps. » Et il souriait de sa plus belle, ajoutant : « Ou bien, tu as vraiment des amis bizarres. » Ce que Roman omettait volontairement de mentionner, c'est qu'ils avaient les mêmes amis. Ils s'étaient rencontrés dans ce cercle certes étendu, mais composé de connaissances communes. « D'ailleurs, je remarque que tu ne m'as toujours pas remercié, ou proposé de café. » Et Roman n'en avait pas l'intention. C'était dans l'ordre des choses, et même s'il était heureux de revoir ses affaires, il ne lui montrerait pas. Aucun signe de gratitude. « Tu sous-entends quoi, au juste ? Que je suis censé t'être reconnaissant de ne pas avoir jeté mes affaires dans le vide-ordure ? » Et elle affichait cette moue qu'il ne supportait pas. Cette moue désapprobatrice, boudeuse qu'il rêvait de voir s'effacer de son visage, tant elle le contrariait. Il avait horreur que Iggy lui adresse cette moue, à lui. « Et ce n'est vraiment pas très courtois de ta part. » Se glissant à côté de la jeune femme, Roman ne se laissait pas abattre. Il était hors de question qu'elle gagne. C'était donc juste à côté de son oreille, qu'il murmura d'une voix enjouée : « Mais Iggy, toi qui te pavane comme si tu étais la reine des lieux, va donc te faire un café ! Après tout, tu connais très bien la maison, et puis tu es si indépendante, tu n'as pas besoin de moi. »

_________________

{ LIKE A ROLLING STONE }
Flame you came from me. Fire meet gasoline. I'm burning alive, I can barely breathe when you're here loving me. I got all I need when you came after me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iggy Goldwyn
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 108
AVATAR, © : gemma arterton + timeless
JOB, STUDDIES : children's books illustrator - full time bitch.
LOVE STATUS : "take it from the girl you claimed to love, you're gonna get some bad karma."
BUCKET LIST : get some work done ○ go eat froyo with leo ○ get a haircut ○ burn roman's old sweater ○ buy shampoo, the new york times and ink ○ call mom

✰ where i belong.
RELATIONSHIPS:
AVAILABILITY: available (roman, leo)

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Mer 2 Sep - 18:35

Oh non, ce n'était pas son rôle, ça. Il se trompait de script. La colère sourde, qui se veut sous-jacente, qui suinte de chaque mot. C'était à elle. Ça lui appartenait. Ce n'était pas lui qui avait passé la porte, un soir, pensant la surprendre pour le meilleur car il passait dans le quartier, pour entendre les gémissements étouffés de l'autre côté de la porte. Il avait un large panel dans lequel choisir. La honte, la mélancolie, même le désintérêt s'il le souhaitait. Mais la colère, c'était à elle. Elle lui en voulait de lui avoir infligé ça, drame en un court acte qu'elle n'avait cessé de rejouer mentalement depuis leur rupture. D'être si grand. D'avoir conservé exactement la même odeur, comme s'il était intact. Indemne. Comme si, ce qui avait été la grande tragédie dans la vie d'Iggy n'avait été que la coupure pub dans la sienne à lui. Oui, il était censé lui être reconnaissant de ne pas avoir envoyé ses affaires dans le vide-ordure. Parce qu'en ce moment précis, elle ressentait l'envie impérieuse de le faire. Jeter Roman au vide-ordure, pour en être débarrassée une bonne fois pour toutes. Cette tache dans sa vie, cette tache dans sa ville. Et puis cette putain d'odeur, qui s'était nichée sous la peau, entre ses deux yeux, et qu'elle n'avait pas su déloger depuis. Cette odeur qui transitait dans sa chambre, inexplicablement, alors qu'elle avait fait le grand ménage deux fois. Iggy se recula, comme s'il l'avait brûlée, cherchant de l'oxygène plus loin de lui. "C'est vrai, j'ai failli oublier. Tu ne te montres civil envers les femmes que quand tu as accès au corps." Elle cracha les derniers mots. Ces termes qu'elle lui empruntait. C'était tellement lui. Arrogant. Sensuel. Insupportable. "Tu sais quoi, t'as entièrement raison." Souffla-t-elle, les yeux balayant la pièce car il y avait quelque chose de douloureux dans le fait de le regarder lui. Elle se laissa aller à un soupçon de naturel, de tristesse. Une craquelure dans le masque lisse. Juste assez pour qu'il aperçoive sa propre culpabilité à travers. "Je n'ai pas besoin de toi."

_________________

i want to be good, i want to be cruel, i want to be the girl that you wanted in high school. i want to be the one, i want to be the one that makes you come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Odells

avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 26
AVATAR, © : Max Irons ~ ice and fire.
JOB, STUDDIES : owner of cork saloon.
LOVE STATUS : single as fuck.
BUCKET LIST : hanging out with the dogs ~ buy milk, the wall street journal and cigs ~ try to be happy.

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Jeu 3 Sep - 17:58

Roman perdait patience. La voir ici le déstabilisait. Il ne s'était pas préparé à l'éventualité qu'elle aurait l'affront de venir le voir. En la présence de Iggy, il avait du mal à prétendre, à jouer un rôle. Il aurait aimé, pouvoir être courtois, et faire comme si rien ne s'était passé. Mais il n'y arrivait tout simplement pas. Il avait cru, naïvement, qu'après quatre mois passés loin de Cape May, il aurait dépassé ce stade. Mais, il était blessé. S'il avait été celui qui avait craqué l'allumette, c'était elle qui avait préparé le bûcher. « C'est vrai, j'ai failli oublier. Tu ne te montres civil envers les femmes que quand tu as accès au corps. » Aïe. Roman le prenait mal, c'était une certitude. Plissant le front, il soupira. « Au moins, il m'arrive d'être civil. » Ce qui n'est pas ton cas, sous-entendait-il. Non, il n'y arriverait jamais. Roman lui en voulait, atrocement. Pour avoir fichu en l'air leur histoire. Il était amoureux d'elle. De la Iggy amatrice de listes en tout genre, celle qui semblait faire la pluie et le beau temps. Pas cette Iggy-là. Pas celle qui le faisait se sentir plus bas que terre. « Tu sais quoi, t'as entièrement raison. » Évidemment, qu'il avait raison. Du moins, c'était ce que le jeune homme pensait. Mais, ce fut un regard triste, que lui jeta Iggy. Un regard qui provoqua chez lui un élan de culpabilité. Peut-être était-il trop dur avec elle. « Je n'ai pas besoin de toi. » Et pourtant, Roman ne pouvait que constater à quel point sa vie lui semblait vide, depuis qu'elle était partie. Depuis qu'il avait entrouvert cette porte de sortie. Se sentant horriblement mal à l'aise, le jeune homme faisait les cent pas, passant et repassant face à Iggy. Il ne savait comment exprimer ce qu'il ressentait. « Tu t'attendais à quoi, en venant ici ? Je veux dire, tu as vu comment ça s'est terminé ? Tu croyais quoi, qu'en quatre mois, j'allais te supplier pour que tu me reprennes ? Que tu aurais cette satisfaction ? » Elle le rendait fou. Elle lui manquait, et il la détestait. Il la détestait pour ce qu'elle avait fait de lui, pour avoir changé sa vie. Pour avoir créé ce manque. « Je n'ai pas oublié, Iggy. »

_________________

{ LIKE A ROLLING STONE }
Flame you came from me. Fire meet gasoline. I'm burning alive, I can barely breathe when you're here loving me. I got all I need when you came after me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iggy Goldwyn
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 108
AVATAR, © : gemma arterton + timeless
JOB, STUDDIES : children's books illustrator - full time bitch.
LOVE STATUS : "take it from the girl you claimed to love, you're gonna get some bad karma."
BUCKET LIST : get some work done ○ go eat froyo with leo ○ get a haircut ○ burn roman's old sweater ○ buy shampoo, the new york times and ink ○ call mom

✰ where i belong.
RELATIONSHIPS:
AVAILABILITY: available (roman, leo)

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Jeu 3 Sep - 18:43

Peut-être qu'elle avait eu raison. De baisser sa garde, le temps d'une seconde, mettre les sourires en carton de côté. Peut-être qu'elle allait enfin obtenir ce pour quoi elle était réellement venue : des réponses. A toutes les questions qu'elle avait retourné dans sa tête ces derniers mois. Elle voulait savoir s'il était le même, depuis leur rupture. S'il n'avait pas changé d'un pouce, alors qu'elle se sentait entièrement différente. Elle voulait savoir s'il ne ressentait que du soulagement, que de la liberté – ou quelque chose d'autre saupoudrant le reste, de plus sombre. Et puis, surtout, elle voulait savoir comment elle-même réagirait en sa présence, après tout ce temps. En bonne fille d'avocats de la défense, elle avait voulu orchestrer leurs retrouvailles elle-même afin d'être sûre d'en avoir le contrôle. De ne pas tomber sur Roman un beau jour au supermarché du coin de la rue, tout sauf prête à ça. Il se trouvait peut-être là, le vrai problème. Ils avaient tous les deux besoin, en permanence, d'avoir le contrôle. Quand les mots quittèrent ses lèvres délicatement rosées, elle les regretta immédiatement, pensant à la perche parfaite qu'elle lui offrait de lui répondre simplement "très bien dans ce cas, si tu n'as pas besoin de moi, tu connais la sortie". Mais elle avait joué ses cartes correctement, elle avait laissé pointer la douleur dans sa voix froide. Ça toucha Roman en plein dans le mille, qui perdit sa confiante contenance pour une nervosité rare. Le changement fut soudain, l'air dans le pub prit une autre couleur, une autre température. "….que tu aurais cette satisfaction ?" Iggy avait failli oublier à quel point il avait le pouvoir de la rendre dingue, particulièrement quand il n'essayait pas. "Je n'ai pas oublié, Iggy." Elle détourna la tête, pinçant les lèvres. Elle ne savait pas à quoi il jouait, mais le jeu ne lui plaisait pas. Elle non plus, elle n'avait pas oublié. Cette fille, dans les bras du seul homme qu'elle avait aimé. Les larmes, les cris. Ça ne s'oubliait pas. "Mais toi tu t'attendais à quoi, Roman ?" s'écria-t-elle, levant un bras sous le coup de la frustration, hésitante à faire un pas vers lui, pour que ses mots résonnent plus près de son cœur. "Qu'à ton retour, j'aurais disparu de la surface de la terre ? Que simplement parce que tu ne m'aimes plus, j'existe plus ? Cape May est une petite ville, tu sais. Fallait t'attendre à me voir un jour ou l'autre, sinon t'avais qu'à rester en Arizona." Enervée et confuse par les cinq derniers mots qu'il avait prononcé, et qui s'enfonçaient petit à petit dans sa poitrine, elle fit mine de s'en aller, comptant réaliser une des grandes sorties théâtrales qui la rendaient célèbre. Prise d'un dernier instinct, elle fit volte-face, pointant un index tremblant vers Roman. "Et tu sais quoi, oui, tu devrais m'être reconnaissant de ne pas avoir jeté tes affaires au vide-ordure. Parce que j'aurais eu toutes les raisons de le faire."

_________________

i want to be good, i want to be cruel, i want to be the girl that you wanted in high school. i want to be the one, i want to be the one that makes you come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Odells

avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 26
AVATAR, © : Max Irons ~ ice and fire.
JOB, STUDDIES : owner of cork saloon.
LOVE STATUS : single as fuck.
BUCKET LIST : hanging out with the dogs ~ buy milk, the wall street journal and cigs ~ try to be happy.

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Sam 5 Sep - 17:50

Elle avait réussi. Iggy savait exactement comment semer la confusion dans sa tête. C'est qu'elle était maligne, sachant parfaitement comment lui faire perdre cet aplomb. Roman la haïssait, pour faire de lui un être faible, pour le pousser dans ses retranchements. Il pourrait le nier tant qu'il le voulait, ils avaient un vécu. Quelque chose en commun, relevant déjà du passé. Il n'était pas préparé à ça. Jamais, il ne le serait. De n'être plus rien. De passer du statut de couple à celui du néant. Comme si rien n'était arrivé. Comme si cette histoire n'avait pas existé en dehors de son imagination. « Mais toi tu t'attendais à quoi, Roman ? » Il était incapable de répondre. Roman ne savait pas à quoi il s'attendait. Il avait préféré ne pas penser au jour où il la reverrait. Durant ces quatre mois, il avait fait le vide. Il avait ressenti le besoin de faire une pause, de s'éloigner de Cape May, de sa vie. C'était infernal. Tout lui rappelait Iggy. Là-bas, en Arizona, il avait pu oublier ces choses-là. Pour un moment, il avait pu arrêter de penser à elle, à ses erreurs. Coucher avec cette fille en avait été une. La manière dont s'était conduite la jeune femme à son égard en était une autre. D'artiste rebelle, elle était devenue peste pourrie-gâtée. Comme Gage, en somme. « Qu'à ton retour, j'aurais disparu de la surface de la terre ? Que simplement parce que tu ne m'aimes plus, j'existe plus ? Cape May est une petite ville, tu sais. Fallait t'attendre à me voir un jour ou l'autre, sinon t'avais qu'à rester en Arizona. » Et il aurait mieux fait de rester en Arizona. Seulement, sa vie était ici. Il avait le pub, il avait sa famille, son chez lui. Il s'était habitué à cet endroit, cette atmosphère. Roman ne se voyait plus ailleurs, et le problème était en partie là. « Tu voulais quoi, que je quitte la ville ? C'est chez moi, ici. Je pensais qu'on serait capables de coexister, même dans un endroit aussi petit que Cape May. Mais apparemment, c'est mal barré. » C'était le cas de le dire. La voir lui était insupportable. Regarder Iggy, c'était faire le constat de cet échec. De son échec. « Et tu sais quoi, oui, tu devrais m'être reconnaissant de ne pas avoir jeté tes affaires au vide-ordure. Parce que j'aurais eu toutes les raisons de le faire. » Il l'avait trompée. Avec une autre femme. Elle ne comptait pas à ses yeux. Mais son souvenir était bien là. Il en était venu à la détester à un tel point, que la première fille mignonne y était passée. « Je t'aimais, Iggy. Ce qui s'est passé, c'est que tu as fait en sorte que je te haïsse, parce que tu t'es rendue compte que ça pouvait marcher. Tu as guetté la moindre erreur que je pourrais commettre. Félicitations, tu as tapé dans le mille. »

_________________

{ LIKE A ROLLING STONE }
Flame you came from me. Fire meet gasoline. I'm burning alive, I can barely breathe when you're here loving me. I got all I need when you came after me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iggy Goldwyn
clever as the devil and twice as pretty.
avatar

SINCE : 31/08/2015
LETTERS : 108
AVATAR, © : gemma arterton + timeless
JOB, STUDDIES : children's books illustrator - full time bitch.
LOVE STATUS : "take it from the girl you claimed to love, you're gonna get some bad karma."
BUCKET LIST : get some work done ○ go eat froyo with leo ○ get a haircut ○ burn roman's old sweater ○ buy shampoo, the new york times and ink ○ call mom

✰ where i belong.
RELATIONSHIPS:
AVAILABILITY: available (roman, leo)

MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   Dim 6 Sep - 16:45

Non, elle n'avait pas voulu, jamais voulu, qu'il quitte la ville. Aussi paradoxal que ça paraisse à ses propres yeux, elle ne voulait pas d'une ville sans Roman. Un endroit sans âme où les pans cotonneux de leur relation n'existaient pas, car il les avait emporté à l'autre bout du pays. Elle le haïssait autant qu'elle continuait à l'aimer, consciente que, en raison de leur façon ardente et violente de s'adorer, la différence n'était pas bien grande. Mais elle avait besoin qu'il soit là pour le ressentir. Sans personne à haïr et envers qui cracher son venin, elle n'était rien d'autre que la reine des glaces, l'impératrice de l'indifférence qu'elle avait réussi à être pendant tellement longtemps, avant qu'il n'entre dans sa vie en défonçant toutes les portes. Elle avait besoin de sa voix, sa taille, la fumée nébuleuse de ses clopes interminables, pour se souvenir qu'elle avait des sentiments – peu importe lesquels. Elle avait commencé à vivre à travers Roman, elle n'était pas tout à fait certaine d'être capable de le faire sans lui. Ça se voyait dans ses dessins, qu'un peu de glace était retournée dans sa poitrine, et c'était peut-être le pire. Il avait tué avec leur relation ce qu'il aimait le plus chez elle. "Je t'aimais Iggy." Temps passé. Stalactite. Elle baissa les yeux sur le plancher sombre du pub, car elle n'était pas sûre d'être complètement capable de cacher la tristesse tapie derrière. "Félicitations, tu as tapé dans le mille." C'était lui qui méritait ce compliment, car il fit détourner la tête à Iggy, observer un point insignifiant à travers le flou de la fenêtre. Il avait raison, et c'était ça, le pire. Elle ne savait pas exactement à quel moment elle avait fini par se rendre compte qu'elle avait été la cause, qu'elle l'avait jeté dans les bras de cette inconnue qu'elle ne pouvait même pas se résoudre à haïr moitié autant qu'elle le détestait lui. Elle n'en avait pas été consciente au début, elle avait simplement laissé ses instincts prendre le dessus, adolescente trahie, adulte méfiante. Il avait raison, alors elle laissa ses épaules retomber, position presque penaude si elle avait été familière avec ce sentiment. Elle ravala l'unique larme qui montait dans sa gorge, car il lui restait trop de fierté pour ça. "Peut-être…" elle s'interrompit une seconde, hésitante. Devait-elle le lui avouer ? Ils avaient passé ce cap, après tout, elle ne dupait personne en le niant, alors se força à continuer, d'une voix qui aurait presque pu passer pour douce. "Peut-être que tu as raison. Mais ne prétends pas que tu es innocent. Il t'a fallu, quoi, cinq minutes pour te jeter dans les bras de cette fille ?" Iggy finit par ramener le regard vers lui, la relique grandeur nature de la fonte de son cœur. "Mais si ça t'aide à dormir la nuit, continue à te dire que tout est de ma faute. Je n'en suis plus à ça près." Il ne pouvait pas le savoir, mais elle avait appris à s'en vouloir à elle-même en même temps qu'à lui.

_________________

i want to be good, i want to be cruel, i want to be the girl that you wanted in high school. i want to be the one, i want to be the one that makes you come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - fire meet gasoline (w/iggy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
- fire meet gasoline (w/iggy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» + FIRE MEET GASOLINE
» Nerea ⚔ fire meet gasoline
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» (M) DANIEL SHARMAN ≈ a song of ice and fire.
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- MAKE THIS GO ON FOREVER  :: III ○ CAPE MAY. (USA) :: MADISON AVENUE :: CORK SALOON-